Architecture

Les Ardennes ont toujours été un territoire de frontières entre les riches plaines de Champagne et de Flandres. De cette situation sont nés de nombreux ouvrages à caractère militaire, datés pour la plupart de la Renaissance.

La citadelle de Rocroi offre un exemple remarquable de ville fortifiée en étoile. Passé la porte de Bourgogne ou la porte de France, la cité s’organise autour d’une ancienne place d’armes à partir de laquelle les rues rayonnent jusqu’aux remparts. Là, bastions et demi-lunes constituent l’essentiel des fortifications.

Les églises fortifiées de la Thiérache ardennaise sont des lieux de culte où la population se réfugiait en cas d’attaques. Elle se défendait également en profitant des meurtrières des tourelles ou des échauguettes.

Fort de Charlemont et fort Condé de Givet traduisent l’importance stratégique de la ville comme porte d’entrée de la vallée de la Meuse. Situées sur un éperon rocheux, les fortifications du fort de Charlemont sont en plus défendues par le fort Condé, pentagone entouré de fossés et de contrescarpes où cheminent des galeries.

La Cour des Prés de Rumigny est un ancien château, entouré de douves et flanqué de deux tours. Organisée en « L », la maison fortifiée prend aujourd’hui place autour d’une cour intérieure, ouverte sur les jardins et le parc.

D’autres monuments sont encore à découvrir (châteaux médiévaux de Hierges et de Montcornet, maison fortifiée du Maipas à Aouste…) dans un cadre bâti exceptionnel qui partout rappelle la diversité géologique et les savoir-faire développés par les habitants : censes en pans de bois, maisons ouvrières en grès ou en schiste, fermes en calcaire blanc ou jaune, constructions en pierre bleue et bien sûr l’ardoise en toiture !

 

Fort de Charlemont à Givetéglise fortifiée

 

 

 

 

Actualités